Les Menstrueuses

Le Club de Bridge est très heureux de prendre part aux Menstrueuses, journées de débats et d’événements culturels autour des menstrues, organisées par l’université de Poitiers et l’Espace Mendes France.

Première étape le 12 mars prochain à 16h, où deux membres du Club de Bridge prendront part à une visioconférence sur le thème de la représentation des menstrues, aux côtés de l’artiste Maël Baussand, de sociologues et de militant.es. Les recherches menées pour la création du visuel, les questions de légitimité, les mythes et male gaze seront notamment évoqués. Le lien pour la réservation gratuite est à la fin de cet article !

« Bien que vécues par de nombreuses femmes, de personnes trans et non binaires, les règles restent un tabou majeur dans de nombreuses sociétés. Phénomène « trop » physiologique, « trop » biologique, les multiples métaphores qui les désignent (ragnagnas, coquelicots, etc.) peuvent être comprises comme les manifestations d’une forme de répulsion. En retournant le stigmate et en s’appropriant la monstruosité parfois associée à ce sang ne provenant d’aucune blessure, nous avons forgé le mot Menstrueuses qui nous semble révélateur de ces tensions. »

Pour accéder à la conférence du 12 mars 2021 à 16h : https://emf.fr/ec3_event/journees-menstrueuses/

Tatoo workshop w/ Torhaus – Berlin

Torhaus is an utopian collective which is gathering artists and architects concerned about the future of the Tempelhof Airport, Berlin. Every saturday, a souvenir workshop takes place, that asks participants to create memories of places they didn’t go to. Of places unreachable because they only exist in the future, or because the pandemic makes us stay in a very local spot. The non-travel agency created by Torhaus is then a way to reflect on globalisation and the way we can experiment travel differently.

During this workshop, the Club de Bridge created utopian tatoos. Tatoos that put into question our appearances as part of the identity we present, and the possibility to present a made-up identy, based on a made-up physical appearance.

Sérigraphies en vente

Grâce à la résidence réalisée au Confort Moderne, le Club de Bridge est heureux de proposer ces premières pièces à la vente.
Ce sont quatre sérigraphies, réalisées avec soin à l’atelier de la Fanzinothèque. Elles sont chacune tirées en 50 exemplaires et sont signées, datées et numérotées. Leur format est de 50cm x 70cm. Le papier utilisé est un 280g ultra noir.

1 sérigraphie | 50€
4 sérigraphies | 150€

Pour les commandes, n’hésitez pas à contacter le Club par email: contact@clubdebridge.fr

Opinion Pole Dance

Mask for Mask

It’s Ok to Cry

Hit Them Baby One More Time

(plus que quelques exemplaires dispo)

Retour en image sur la résidence au Confort Moderne

En Juillet 2020 le Club de Bridge a eu la chance de réaliser une résidence artistique au Confort Moderne.

Cette résidence a été le lieu de réflexion sur la pratique artistique du Club de Bridge, sur ses possibilités d’entrer dans la matière, de tester de nouvelles formes, plus tangibles que celles proposées sur des plateformes virutelles. Cette résidence a aussi été le lieu d’une recherche théorique sur la radicalité queer, qui a pu être menée grâce au fond d’archives de la Fanzinothèque. Enfin, les nombreuses rencontres avec les acteurices de ce secteur a été extrêmement formateur. Le Club de Bridge tient a remercier tout particulièrement Yann Chevallier (directeur), qui a été un soutien très précieux et grâce à qui le Club de Bridge a largement élargi ses considérations artistiques. Le Club tient aussi à remercier Gilles Ivain et Virginie von Terrarium pour leurs orientations théoriques et pratiques. Enfin, le Club souhaite remercier Anne Hubert pour avoir su mettre son expertise en sérigraphie au profit de cette résidence.

Le Club est honoré de faire désormais partie de la belle et grande famille du Confort Moderne <3

Voici un petit retour en images déroulant pas à pas la réalisation des sérigraphies du Club de Bridge:

1) Après avoir réalisé les visuels sur papier, avec un crayon et une feuille, la version numérique est imprimée sur un papier translucide.

2) Le papier translucide est ensuite déposé sur un « écran » (tissu aux mailles très serrées) préalablement enduis d’un produit photosensible.
L’écran recouvert du papier translucide va être déposé à la lumière, et le produit photosensible va donc réagir et créer un pochoir

3) Ensuite, les écrans sont retouchés à la main par les équipes de l’atelier (merci à Marie-Lou et Léna <3)

4) Puis vient la partie la plus « impressionnante »: l’impression ! On réparti l’encre sur l’écran, on cale le papier sur la table d’impression, et on racle vigoureusement ! Le motif apparaît sur le papier, c’est magique.

Pour une sérigraphie superposant plusieurs couleurs, il faudra donc créer plusieurs écrans et réaliser plusieurs passages sur le même papier. Pour Club de Bridge, chaque sérigraphie a fait l’objet de deux passages: un passage pour l’encre blanche et un passage pour un vernis sélectif, permettant de donner souligner certains aspects du visuel, en apportant une profondeur ou un effet de papier mouillé.

5) Etape de séchage! (et d’ébahissement face à la concrétisation du projet)

6) Et enfin… On signe, date et numérote chaque sérigraphie. Et c’est déjà fini :'(