Retour en image sur la résidence au Confort Moderne

En Juillet 2020 le Club de Bridge a eu la chance de réaliser une résidence artistique au Confort Moderne.

Cette résidence a été le lieu de réflexion sur la pratique artistique du Club de Bridge, sur ses possibilités d’entrer dans la matière, de tester de nouvelles formes, plus tangibles que celles proposées sur des plateformes virutelles. Cette résidence a aussi été le lieu d’une recherche théorique sur la radicalité queer, qui a pu être menée grâce au fond d’archives de la Fanzinothèque. Enfin, les nombreuses rencontres avec les acteurices de ce secteur a été extrêmement formateur. Le Club de Bridge tient a remercier tout particulièrement Yann Chevallier (directeur), qui a été un soutien très précieux et grâce à qui le Club de Bridge a largement élargi ses considérations artistiques. Le Club tient aussi à remercier Gilles Ivain et Virginie von Terrarium pour leurs orientations théoriques et pratiques. Enfin, le Club souhaite remercier Anne Hubert pour avoir su mettre son expertise en sérigraphie au profit de cette résidence.

Le Club est honoré de faire désormais partie de la belle et grande famille du Confort Moderne <3

Voici un petit retour en images déroulant pas à pas la réalisation des sérigraphies du Club de Bridge:

1) Après avoir réalisé les visuels sur papier, avec un crayon et une feuille, la version numérique est imprimée sur un papier translucide.

2) Le papier translucide est ensuite déposé sur un « écran » (tissu aux mailles très serrées) préalablement enduis d’un produit photosensible.
L’écran recouvert du papier translucide va être déposé à la lumière, et le produit photosensible va donc réagir et créer un pochoir

3) Ensuite, les écrans sont retouchés à la main par les équipes de l’atelier (merci à Marie-Lou et Léna <3)

4) Puis vient la partie la plus « impressionnante »: l’impression ! On réparti l’encre sur l’écran, on cale le papier sur la table d’impression, et on racle vigoureusement ! Le motif apparaît sur le papier, c’est magique.

Pour une sérigraphie superposant plusieurs couleurs, il faudra donc créer plusieurs écrans et réaliser plusieurs passages sur le même papier. Pour Club de Bridge, chaque sérigraphie a fait l’objet de deux passages: un passage pour l’encre blanche et un passage pour un vernis sélectif, permettant de donner souligner certains aspects du visuel, en apportant une profondeur ou un effet de papier mouillé.

5) Etape de séchage! (et d’ébahissement face à la concrétisation du projet)

6) Et enfin… On signe, date et numérote chaque sérigraphie. Et c’est déjà fini :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *